__

Tout sur la première cérémonie Les Flammes

Vainqueurs, nommés, invités, retour complet sur la première cérémonie des cultures populaires, Les Flammes, par Yard et Booska-P.

Vainqueurs, nommés, invités, retour complet sur la première cérémonie des cultures populaires par Yard, Booska-P et Spotify.

Image en couverture : © Les Flammes

Auteur / Autrice :

La toute première cérémonie Les Flammes

Ce jeudi 11 mai 2023 se tenait la première édition des “Flammes”, une cérémonie dédiée au rap et au hip-hop français, et plus largement aux “musiques urbaines” comme on les appelle parfois maladroitement. Tom Brunet, organisateur et co-fondateur de YARD :

“C’est ce qui manquait : rap, r’n’b et nouvelle pop dominent les charts, les programmations des festivals, inspirent la pop culture comme le rock l’a fait auparavant, mais ne sont pas récompensés à leur juste valeur.”

Une cérémonie qui avait lieu au théâtre du Châtelet, au coeur de Paris, à partir de 20h30. Elle était diffusée sur la chaîne YouTube du média Booska-P, co-organisateur de l’événement, et en simultané sur 6Play et Twitch, avant d’être rediffusé sur W9 en fin de soirée.

Et pour cette première édition, le théâtre accueillait du très beau monde, puisqu’on a vu des anciens du mouvement, comme Passi, Stomy Bugsy, et Mac Tyer, mais surtout bien sûr des noms actuels, de Shay à Orelsan, en passant par Koba, ISK, Skread, Phazz, Doria, Dadju, Ablaye, ou encore Clément Cotentin.

Et bien sûr une grande partie des nominés, acteurs majeurs de la musique de ces derniers mois et dernières années, comme SDM, Hamza et la rappeuse Lala &ce. Sans oublier Mehdi Maïzi, acteur majeur de la scène francophone.

Le monde sportif était également présent dans la salle, puisque Lilian Thuram (sans ses fils Khephren et Marcus), Kheira Hamraoui, Mohamed Sissoko ou encore Souleymane Cissokho étaient présents.

Et une mention spéciale pour Zola, arrivé avec une béquille, largement filmé avec une curieuse boisson orange, et dans un état sensiblement brouillé. Kurt Cobain.

Et bien sûr, que serait une soirée hip-hop au coeur de la capitale sans la festive ministre de la Culture Rima Abdul-Malak, évidemment présente à cette première édition des Flammes, après avoir été vue guillerette au concert de Jay-Z il y a quelques semaines.

Et Les Flammes, c’était une très belle première occasion de récompenser l’ensemble du spectre à l’oeuvre autour des plus grands noms mis en lumière. Alors, vingt-et une catégories pour une soixantaine de nommés, et des récompenses autant pour les confirmés que pour les révélations, mais aussi les “Professionnels” et même une pour les éternels grands oubliés : les beatmaker. Sans oublier quelques hommages élégamment distillés.

Outre Driver à la présentation, un nom historique du hip-hop français, c’est l’humoriste Fary qui ouvre le bal les festivités, avec un sketch.

Avant que deux poids lourds, Gazo et Damso, arrivent ensuite sur scène pour interpréter le titre “La Rue”. Fadily Camara a été très juste en maîtresse de cérémonie, même si une belle bourrasque de Jean-Pascal Zadi a du lui donner le vertige.

Au final, une très belle soirée, même si beaucoup de détails attestaient que c’était là une première, et pas un show rodé avec quarante ans derrière lui. Certains parlent d’amateurisme, préférons plutôt le terme de maladresse.

Tous les gagnants des Flammes, et tous les nommés de toutes les catégories

Rappelons d’abord que les lauréats étaient “sacrés” après les décisions d’un jury et du public, qui pouvait se prononcer pour 13 des 21 catégories. Près de 135 000 personnes avaient voté sur les réseaux sociaux.

Les gagnants

Voici donc tous les gagnants de cette première édition des Flammes :

  • Aya Nakamura, artiste féminine de l’année : La star planétaire décroche la Flamme de l’artiste féminine de l’année (même si elle avait raté la Flamme du morceau caribéen). Sauf qu’à ce moment tardif de la soirée, Aya a déjà quitté le théâtre, absorbée par les dernières répétitions de son concert à Bercy. Elle a quand même laissé un message vidéo : “C’est un moment que j’attendais depuis longtemps.”
  • Ronisia, révélation féminine de l’année, pour son album “Ronisia” : Une récompense remise par l’ex-miss France Flora Coquerel.
  • Gazo nommé artiste masculin de l’année : et Fif, cofondateur de Booska-P, en profite pour mettre un petit taquet aux Victoires de la musique.
  • Werenoi, révélation masculine de l’année : Son album “Telegram” sorti en 2022 a été un énorme succès, et Werenoi a profité de ce prix pour annoncer un nouvel album.
  • Tarik Azzouz, Compositeur de l’année : Le compositeur et beatmaker français est connu dans le monde entier, et a collaboré avec certaines des plus grands, comme Lil Wayne, Eminem ou Meek Mill. Il a même obtenu un Grammy Award.
  • Dinos, meilleur album rap de l’année pour “Hiver à Paris”, n’en déplaise à Booba
  • Josman décroche la Flamme du morceau de l’année pour “Intro” :
  • Dosseh, l’infréquentable, reçoit la Flamme de la meilleure performance rap pour son morceau “Djamel”, issu de l’album “Trop tôt pour mourir” : Un prix remis par l’acteur et réalisateur Jean-Pascal Zadi.
  • Disiz et Damso remportent le prix “Featuring de l’année” pour leur titre “Rencontre”.
  • Kalash reçoit la Flamme du morceau caribéen ou d’inspiration caribéenne pour “Laptop” avec Maureen.
  • Tiakola, absolument partout ces derniers mois, repart avec trois prix :
    • Flamme de l’album nouvelle pop de l’année, remis par Christine and the Queen, pour son album “Mélo”.
    • Morceau afro ou d’inspiration afro de l’année pour “Soza”
    • Meilleur morceau R&B pour “Atasanté” avec Hamza.
  • L’artiste congolais Fally Ipupa a reçu une “Flamme exceptionnelle” pour sa carrière.
  • Le Rat Luciano a reçu la “Flamme éternelle”, remise par le rappeur marseillais SCH (et qui n’était pas venu en kimono). Un titre honorifique, puisqu’il n’y avait de nommés dans cette catégorie : “La Flamme Éternelle récompense une figure ou une entité dont la production, l’action ou l’investissement a été source d’inspiration pour d’autres après lui.elle, et a contribué au rayonnement actuel de la culture”.
  • Gazo, enfin, a reçu la “Flamme Spotify de l’album de l’année”, dernière récompense décernée lors de cette grande première.

Les Flammes professionnelles

Plusieurs “Flammes professionnelles” ont aussi été décernées, dont certaines à des artistes :

  • La Flamme du concert de l’année pour Laylow et son concert à l’Accor Arena.
  • La Flamme de Stratégie de lancement de l’année, pour BigFlo et Oli
  • La Flamme du label de l’année pour Epic Records.
  • La Flamme du label indépendant, pour SPKTAQLR
  • La Flamme de la cover de l’année à M. A. N.

Toutes les catégories et tous les nommés

Pour rappel, voici les vingt et une catégories, et les nommés :

  • Artiste féminine de l’année : Ronisia / Aya Nakamura / Lala &ce
  • Artiste masculin de l’année : Tiakola / Dinos / Gazo
  • Révélation féminine de l’année : Mademoiselle Lou / Maureen / Rosinia
  • Révélation masculine de l’année : Kerchak / So La Lune / Werenoi
  • Album rap de l’année : “Hiver à Paris”, Dinos / “KMT”, Gazo / “Liens du 100”SDM
  • Album nouvelle pop de l’année : “L’amour”, Disiz / “Mélo”Tiakola / “Multitude”, Stromae
  • Featuring de l’année : “Atasanté”, Tiakola ft. Hamza / “Bodies”, Gazo ft. Damso / “Rencontre”, Disiz ft. Damso
  • Morceau de performance rap de l’année : “Djamel”, Dosseh / “Intro”, Josman / “L’univers ne nous voit pas danser”, Dinos Ft. Akhenaton
  • Morceau R&B de l’année : “Atasanté”, Tiakola ft. Hamza / “Comme toi”, Rosinia ft Tiakola / “Pornstar Martini”, Madeinparis Ft Luidji
  • La Flamme du morceau afro ou d’inspiration afro de l’année : “Redescents”, Sdm Ft. Tiakola / “Soza”, Tiakola / “Tiki Taka”, Vagra
  • Morceau caribéen ou d’inspiration caribéenne de l’année : “Dégaine”, Aya Nakamura ft. Damso / “Laptop”, Kalash ft. Maureen / “Mise à mort”, Lala &ce ft. Maureen
  • Clip de l’année : “Da”, Shay / “Intro”, Josman / “Rencontre”, Disiz ft. Damso
  • Cover d’album de l’année : “L’amour”, Disiz / “M.A.N. (Black roses & lost feelings”, Josman / “Moussa”, Prince Waly
  • Compositeur de l’année : Flem / Shiruken Music / Tarik Azzouz
  • Concert de l’année : Booba, Stade de France / Damso, Accor Arena / Laylow, Accor Arena
  • La Flamme Spotify de l’album de l’année : “Hiver à Paris”, Dinos / “KMT”, Gazo / “Mélo”Tiakola
  • Morceau de l’année
  • La Flamme éternelle
  • Stratégie de lancement de l’année
  • La Flamme de l’engagement social
  • Label de l’année

Enfin, ayons une pensée pour ceux qui ont regardé Les Flammes sur Twitch, un dur moment en compagne d’animateurs souvent hors tempo.