__

Découvrez Apollo, le robot humanoïde de Apptronik

Découvrez Apollo, le premier robot humanoïde de la société Apptronik.

Un robot humanoïde, bipède, polyvalent, modulable et pensé pour une grande variété d’usages : Découvrez le robot Apollo !

Auteur / Autrice :

Le marché colossal de la robotique

Dans la famille “Robot”, on connaît bien Atlas, le robot extraordinaire développé depuis de nombreuses années par Boston Dynamics (voir). On connaît aussi Bee++, un prototype d’abeille robotique volante (voir), ou le robot arachnide géant (voir) des gars de chez Hacksmith Industrie.

Plus concrètement, c’est Elon Musk et le robot Optimus développé par Tesla qui ont fait beaucoup parlé (voir) ces derniers mois, alors que le marché potentiel des robots humanoïdes se chiffrerait en centaines de milliards selon Goldman Sachs. De quoi aiguiser les appétits, et susciter des mouvements rapides des principaux acteurs du marché dans les mois et années à venir.

Apollo, le robot de Apptronik

La société Apptronik vient de publier un communiqué pour mettre à jour les informations à propos de Apollo, son robot humanoïde de 1m72 de haut pour 72,5 kilos. La société basée au Texas (États-Unis) est soutenue par la Nasa, et le nom du robot est d’ailleurs un clin d’œil aux missions passées de l’agence spatiale américaine.

Apollo est la synthèse d’une décennie de R&D de l’entreprise (officiellement fondée en 2016), aboutissant à la conception de 10 robots uniques, synthétisés finalement sous la forme finale de Apollo. Un robot que Apptronik décrit modestement comme “le robot humanoïde le plus performant au monde”.

Le robot Apollo dans deux formes différentes : une fixe, sur base, sans pieds, et une avec un module bipède qui lui permet de se déplacer.
Deux versions du robot Apollo

Et si Apptronik met en avant 10 ans de R&D, c’est parce que l’entreprise est issue du Human Centered Robotics Lab de l’Université du Texas. L’équipe derrière Apptronik et Apollo a une histoire sur le long terme dans la construction de robots humanoïdes, et a été fortement impliquée dans la création de Valkyrie, le tout premier robot bipède de la NASA.

La conception physique d’Apollo a été pensée pour que les gens se sentent à l’aise lorsqu’ils travaillent autour et avec le robot humanoïde :

“La conception stratégique d’Apollo a été confiée à argodesign, qui a créé une forme équilibrée entre complexité et accessibilité, facile à utiliser et à manipuler, distincte et reconnaissable. Les panneaux numériques sur le visage et le torse d’Apollo facilitent la communication et son visage amical et humain établit une nouvelle norme pour les interactions homme-robot, se rapprochant d’un échange convivial en face à face avec un collègue de travail favori.”

Les spécifications techniques du robot Apollo dans sa version de base bipède.
Les spécifications techniques du robot Apollo dans sa version de base bipède

Apollo dispose aussi d’une architecture de contrôle de force unique qui maintient un fonctionnement sûr autour des personnes présentes dans son environnement. Un fonctionnement très proche de ce que fait un robot de compagnie, par rapport à un robot industriel traditionnel.

Apollo a aussi été développé pour être produit en série, dans de très grands volumes, et à un prix accessible : Apptronik parle “d’un rapport performance/coût inégalé”. Une production de série qui s’appuie aussi sur des composants accessibles : pas de composants qui ne sont trouvables que chez un seul fournisseur unique sur le robot Apollo, un point très positif dans sa réparabilité notamment.

Coucou Apollo

Et si Apollo est amené à être massivement produit, l’énergie qu’il utilise a été un autre axe clef de son développement : économe en énergie, il utilise des batteries interchangeables d’une autonomie de quatre heures chacune, qui “permettent aux robots de continuer à travailler en changeant simplement de batterie, plutôt que d’avoir à recharger chaque unité, ce qui les empêcherait d’accomplir leurs tâches”. Le robot peut aussi fonctionner en étant directement branché sur une prise.

Le dos du robot Apollo.
Le dos de Apollo, où l’on peut changer sa batterie à chaud

Un robot “iPhone” polyvalent qui peut être adapté en fonction des besoins des clients et partenaires

Alors qu’Apptronik se concentre dans un premier temps sur les solutions de manutention (transport et mouvement de caisses et de chariots) dans les secteurs de la logistique et de la fabrication, Apollo est un robot à usage général conçu pour fonctionner plus largement “dans le monde réel”.

Apollo au travail

Aussi, Apptronik veut que ses clients et partenaires puissent étendre les usages d’Apollo bien au-delà de la logistique et de la fabrication “notamment dans les secteurs de la construction, du pétrole et du gaz, de la production électronique, de la vente au détail, de la livraison à domicile, des soins aux personnes âgées et d’innombrables autres secteurs”.

Apollo au travail

Pour Apptronik, Apollo est le “iPhone” des robots ! D’ailleurs, la conception d’Apollo permet aux utilisateurs de décider si le robot est plus adapté à leurs applications en tant qu’humanoïde marchant sur deux pieds, en tant que torse fonctionnant sur des roues ou en tant que robot stationnaire.

La conception d’Apollo

Jeff Cardenas, co-fondateur et PDG d’Apptronik dans le communiqué de presse :

“Alors que les défis du travail et les tendances de l’emploi continuent d’avoir un impact sur notre économie, nous devons changer fondamentalement notre façon de penser le travail, en particulier dans l’entrepôt et la chaîne d’approvisionnement. Les gens ne veulent pas effectuer un travail robotisé et physiquement exigeant dans des conditions difficiles et ils ne devraient pas être obligés de le faire. Les robots humanoïdes ne sont pas seulement une réponse à ce défi, ils sont une nécessité.”

Pour en savoir plus : https://apptronik.com/product-page